Partir seule dans un pays, quelqu’il soit, est un véritable défi, surtout pour une femme.

Le premier obstacle pour une telle aventure reste nous même. La peur de l’inconnu, la perte de repères et cette frousse incessante de se faire agresser sont des raisons, ou plutôt des freins personnels, qui nous empêchent de passer à l’action.

Le deuxième obstacle est notre environnement. L’annonce d’une telle nouvelle choque ou force l’admiration . Nombreux sont ceux qui tenteront de vous décourager à voyager toute seule.

Ma réponse ?

Prendre son sac de voyage, savoir dire merde et partir.

Pourquoi ai-je décidé de partir seule à Séoul ?

J’aime voyager. Le problème quand on est célibataire trentenaire est, dans un premier temps, que la majorité de vos amies ont une famille (et les enfants qui vont avec) et n’ont pas les moyens ni le temps (qu’elles consacreront de toute façon à leurs chérubins) de vous accompagner.

Pour celles qui sont disponibles, le choix de la destination est un sujet tellement épineux qu’au final vous pouvez vous retrouvez à faire un voyage que vous n’aimez pas, tout en supportant le mauvais caractère et les mauvaises manies d’une personne que vous pensez connaître (oui, tout le monde ne met pas de l’eau dans son vin)

Lasse de chercher, l’idée a ainsi germé : Pourquoi ne pas voyager seule ?

Et, aussi bizarre que cela puisse paraître, plus j’y pensais, plus j’étais excitée par cette idée de partir seule dans un pays totalement nouveau et inconnu.

Pourquoi Séoul ?

Je suis fan de la culture asiatique et des dramas coréens, Séoul était un choix évident. Mais ces raisons ne sont pas suffisantes pour que je choisisse ce pays. Bien sûre que les risques de se faire agresser m’ont traverser l’esprit. Je suis une femme et même si je clame haut et fort que nous sommes fortes et capable de tout, je garde en tête qu’ « être seule » revient, comme dans la savane, à être une « proie facile », c’est la réalité de la vie.

Je me suis alors renseignée sur le baromètre de dangerosité de ce pays et comme je m’en doutais, les nombreux témoignages et les articles sur Séoul étaient négatifs à ce sujet. Séoul est une ville sûre

Ayant déjà voyagé dans des pays asiatiques, cette découverte ne m’a pas étonné… mais sait-on jamais !

Parfait ! Quels autres freins pourrai-je avoir ?

Ah oui ! Le MERS-coronavirus ?

Toutes les informations clamaient qu’une épidémie était en route !

De quoi s’arrêter, non ?

Je vis à l’île de la Réunion, quand le Chikungunya avait touché l’île, j’avais été désolée de voir à quel point l’île était comparée à un lieu où la peste noire semblait sévir. Allais-je croire et jouer le jeu de ces médias ? Non, tant pis j’y vais de toute façon les virus sont partout !

Mon billet est pris : Mon premier voyage solo à Séoul !

Départ pour le pays du matin calme
Départ pour le pays du matin calme

À présent place aux 7 raisons de partir seule à Séoul :

 

1 – Vous allez vous découvrir : VIVRE et LIBRE

Personne ne me connaît ! Je peux faire ce que je veux !

Cette sensation de liberté totale est nouvelle et jubilatoire.

Vous vous sentirez l’âme d’une aventurière, à essayer 1001 expériences culinaires, culturelles et surtout humaines.

Vous serez réellement livrée à vous même sans aucun filet de sécurité et paradoxalement, vous aurez la merveilleuse sensation de vivre un rêve.

Changdeokgung Palace
Gyeongbokgung Palace

Il est inconcevable pour certaines d’entre nous d’envisager de partager un lieu ou de dormir chez l’habitant. Personnellement j’ai mes petites habitudes et puis comment dormir chez un ou une inconnue ? Et si cette personne m’attaque et me tue ? (on y pense toutes)

Séoul est une ville chère et par la force des choses j’étais contrainte de prendre une chambre chez l’habitant par l’intermédiaire de Airbnb. Je vous avoue que je me suis rendue compte qu’on pouvait « mal » choisir mais dans mon cas, Dieu merci, cela a été l’une des plus belles expériences et rencontres de ma vie. Je ne le regrette vraiment pas et j’ai été surprise par moi-même d’avoir fait ce choix.

Vous pouvez vous surprendre !

Bongeunsa Temple
Bongeunsa Temple

Cette sensation de liberté dans ce voyage a été accentuée juste par le fait de ne pas être organisée.

Je savais ce que je voulais faire mais quand et comment étaient des inconnues que j’ai apprécié.

Se lever à n’importe quelle heure et juste se poser la question « que vais-je faire aujourd’hui ? » est un pur bonheur.

Déambuler dans les rues et se promèner au hazard dans les rues sécurisantes de Séoul et juste suivre le vent et les bonnes odeurs de nourriture qui vont avec.

Je vous le confirme, vous allez vous découvrir à faire et vivre des expériences, aussi simples qu’elle puissent paraître, totalement nouvelles.

2 – Vous mangerez TOUT ce que vous voulez, quand vous le voulez

Je suis en vacances et je mange ce que je veux, quand je le veux, je m’en fous de mes hanches, de mon ventre ou de mon derrière. Pas de partage possible ! Je suis seule, tout est pour moi et que pour moi, que l’explosion du ventre commence :

La nourriture coréenne est très saine, ils sont très concernées par la qualité et l’équilibre de leur plat. Je me suis faite plaisir, photos à l’appui.

Un principe que j’applique hélas qu’en voyage : je ne mange que lorsque j’ai faim !

La routine lorsque je travaille m’impose de manger à heure fixe, ce que je condamne que par la pensée !

Séoul étant une ville cosmopolite, il n’est vraiment pas difficile de trouver un restaurant ouvert à tout heure de la journée.

Croyez-moi la nourriture coréenne n’est pas calorique. Une raison supplémentaire pour y aller.

Poulet au gingembre au "Baek Nyon Baekse Ginseng Chicken Soup" à Hongdae
Poulet au gingembre au « Baek Nyon Baekse Ginseng Chicken Soup » à Hongdae
Soju
Soju
Plat au Porc
Plat au Porc
jus frais au pamplemousse
jus frais au pamplemousse
Bulgogi à Hongdae
Bulgogi à Hongdae
7-Bibimbap
Bibimbap à Hongdae
churros-corée
Churros au chocolat
Tarte à l'orange au Snob, pâtisserie japonaise
Tarte à l’orange de la patisserie japonnaise « Snob »
Cake au fruit de la patisserie japonnaise "Snob"
Cake au fruit de la patisserie japonnaise « Snob »

3 – Vous serez libres de faire Tout ce qui vous passe par la tête

Voyager en groupe ou en famille et même à deux vous oblige à faire des concessions. Et même si chacun y trouve son compte, il reste quand même une certaine frustration d’avoir eu la possibilité de faire une activité mais de ne pas pouvoir.

Aucune concession, quand vous êtes seule – si ce n’est le budget (que je vous conseille d’élargir le plus possible).

Vous vous levez à l’heure que vous désirez et décidez de votre journée !

Une grande découverte pour moi a été de me rendre compte que j’avais autant de chose à faire toute seule. Mon inquiétude dans ce voyage n’est pas tant de partir seule mais plutôt de m’ennuyer toute seule.

Je peux vous assurer qu’à aucun moment cela n’est arrivée ! Tant de choses à faire à Séoul !

écrire sur un mur
écrire sur un mur
Penser à rien
Penser à rien
participer à l'art
participer à l’art
Imiter un artiste
Imiter un artiste
S'intégrer dans un décor
S’intégrer dans un décor

4 – Vous serez occupée à Séoul

J’insiste « tant de choses à faire ! ».

Séoul est juste immense, c’est une énorme ville composée de petites villes.

Au début de mon voyage j’étais basée dans le quartier de Hongdae. Si vous désirez vous installer dans un lieu jeune, dynamique, culturel et culinaire, je vous conseille d’y aller.

Que faire à Hongdae ?

Rencontrer des artistes de rue
Rencontrer des artistes de rue
Prendre un verre dans un café chat
Prendre un verre dans un café chat
Assister au tournage d'un drama
Assister au tournage d’un drama
Faire un karaoké
Faire un karaoké
Visiter le Love Muséum
Visiter le Love Muséum
Aller en boîte au NB2
Aller en boîte au NB2
Refaire le monde toute une nuit
Refaire le monde toute une nuit

Et ailleurs ?

Flaner dans le parc "Seoul Forest"
Flaner dans le parc « Seoul Forest »
Se cultiver au Musée National de Corée et ...
Se cultiver au Musée National de Corée et …
Voir une exposition du polonais Witold Pruszkowski, "The falling star"
… Voir une exposition du polonais Witold Pruszkowski, « The falling star »
Apprécier une vue de Séoul à 360° au "63 Building"
Apprécier une vue de Séoul à 360° au « 63 Building »
Se ressourcer dans un Temple Boudhiste et ...
Se ressourcer dans un Temple Boudhiste et …
Rencontrer Dieu à la Cathédrale de Myeong Dong
Rencontrer Dieu
Découvrir des comédiens coréens dans la pièce/spectacle "Nanta" à Myeong Dong
Découvrir des comédiens coréens dans la pièce/spectacle « Nanta » à Myeong Dong
Visiter le palais de Deoksugung ainsi que son immense jardin
Visiter le palais de Deoksugung ainsi que son immense jardin
Admirer l'exposition de G-Dragon, star coréenne du boys band BIGBANG
Admirer l’exposition de G-Dragon, star coréenne du boys band BIGBANG
Roi Sejong
Découvrir le Roi Sejong et …
Faire un retour vers le passé
… faire un retour vers le passé …
Rencontrer des coréennes dans le jardin du palais de Gyeongbokgung
… rencontrer des coréennes dans le jardin du palais de Gyeongbokgung
Prendre le cable car, se poser et ...
Prendre le cable car, se poser et …
admirer Séoul
admirer Séoul
Se rendre compte que c'est partout pareil !
Se rendre compte que c’est partout pareil !

5 – Vous allez réellement échanger avec les coréens et les autres touristes : découvrir des amitiés intenses

Il y a des cons partout. Mais en étant seule, votre capacité à être tolérante et à vous adapter se développera naturellement et vous conduira à rencontrer les bonnes personnes.

Pour ce premier voyage en solo, si je désirais rencontrer du monde et surtout la population locale, il était hors de question de prendre une chambre hotel.

Airbnb a été d’un grand secours. Pour choisir mon lieu de repos, je me suis appuyée sur le nombre de commentaires et la notation (par la suite je me rendue compte que le nombre et la notation pouvez être faussés. Donc faites attention ! Mais une fois de plus ma bonne étoile m’a bien guidée)

Aussi pour plus de sécurité j’avais décidé de prendre un lieu réservée à la gente fémine « only girls » et c’est ainsi que j’ai rencontré Youhi et Rina à Serendipity (je vous invite d’ailleurs à les rencontrer dans les articles concernant les portraits de BelleBoss – cliquer sur leur prénom), situé à Hongdae qui est pour moi LE lieu où s’installer.

Je ne pensais réellement pas que j’étais capable de me faire des amies en moins de 10 jours et ce malgré la barrière de la langue ! En effet, bien que Séoul s’ouvre de plus en plus aux occidentaux, l’anglais n’est pas maîtrisé, mais on arrivait avec nos quelques phrases et une application « English » à se faire comprendre et à avoir des fous rires ! Le plus intéressant était mes discutions avec Youhi jusqu’à 2 h du matin à découvrir nos cultures réciproques

Lors de mon 3ème jour en vacance j’ai eu la chance de rencontrer Lorena (dit Patti – à découvrir également dans un portrait de BelleBoss) et Martha, 2 californiennes aux caractères bien trempées avec lesquelles j’ai pu m’amuser au point d’en rire toute seule.

Californian girls

Déconner était un mot que je pensais avoir oublié.

Vous allez déconner et c’est bon pour la santé.

Ces amitiés durent encore et restent pour moi le plus beau cadeau de ce voyage.

Par la suite je me suis déplacée au Seoul Story House, basé à Insa-Dong où j’ai pu rencontrer une très charmante famille coréenne. Le quartier était très calme (trop même pour moi) et très sécurisé puisque le haut responsable y habiter.

Famille Coréenne

Le respect et la gentillesse de la majorité de la population m’ont étonné et m’ont parfois mise mal à l’aise. Je me suis rendue compte que le monde pouvait vous rendre plus égoïste que vous ne le pensiez et vous faire perdre la notion d’un accueil chaleureux sans arrière pensée. Je me suis sentie bête face à la gentillesse de ces gens. Cela m’a fait réfléchir sur ce qu’il fallait changer pour mieux se sentir. Aider une personne est si simple à accomplir et peut vous emmener très loin.

Vous allez mentalement grandir !

6 – Vous serez cultivées

Découvrir une autre culture, aller au musée, manger local, discuter avec les locaux ne pourront que contribuer à augmenter son niveau culturel.

7 – Vous allez faire le point

Être réellement seule est un moment très rare.

Dans notre routine on est forcément pertubé, à un moment ou à un autre, par la famille et les amis qui sont curieux de savoir ce que l’on fait.

Réfléchir réellement par soi-même peut alors être difficile, on peut se sentir influencer malgré nous.

Partir toute seule vous permettra de faire le point à un moment ou à un autre sur ce qui est vraiment important dans votre vie. Cette distance vous permettra réellement d’identifier les personnes chères à votre coeur, les réels objectifs de votre vie et dans mon cas de construire de réels projets me menant à être une femme active indépendante financièrement. (je suis sur la voie)

Être seule et faire des expériences de vie créant des souvenirs égoïstes (n’appartenant qu’à soi) est nécessaire pour la santé mentale.

Quels résultats pour un tel voyage ?

Ce type de voyage n’est pas réservé qu’au célibataire, j’ai pu rencontrer des femmes mariées, en couple ou tout simplement ayant des enfants, désireuses, par ces voyages en solo, de se constuire un univers qui leur était propre. Partir pour mieux se constuire et pour mieux revenir.

Tout n’est pas rose, à mon arrivée à l’aéroport, j’ai eu droit à un accueil glacial à la douane (et je ne parle pas des températures extérieures) mais ce type de voyage développe notre capacité à ne pas se laisser affliger par un problème et à être inventive et assez maligne pour pouvoir s’en sortir.

Je ne l’ai pas beaucoup souligné mais il est très difficile (même avec une perche télescopique) de prendre des photos autres que des selfies et vous pouvez vite vous en lassez au point de ne plus en prendre tout simplement et ne pas immortaliser – à tort – si ce n’est par le souvenir, certains moments.

Vous aurez un cerveau riche de souvenir gradué par un sentiment de fierté.

Des moments inoubliables qui n’appartiennent qu’à vous.

Vous aurez eu la sensation d’avoir vécu une expérience magique.

Votre capacité à communiquer et à être tolérante seront décuplées et vous aurez le sentiment d’être super-woman complètement épanouie.

Séoul est un pays que je recommanderai à une femme désirant voyager seule. Il faut rester prudente et savoir s’entourer, mais à aucun moment je ne me suis sentie en danger ou mal à l’aise.

Soyez en sûres, j’y retournerai !

Et vous ? A qui le tour ?

Oser voyager seule

PARTEZ !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

Si vous avez aimé, partagez-le et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Avez-vous déjà voyagé seule ?

Auriez-vous d’autres destinations à proposez ?

Quel est le voyage de vos rêve ?

À bientôt … dans un autre article 😉