Changer ses habitudes alimentaires ou se donner une nouvelle routine pour manger sain et bien est une épreuve qui voit son succès régresser à cause de DÉMOTIVATEURS. Ces personnes toxiques qui se permettent de donner leurs critiques, sans qu’elles soient forcément invitées à le faire et qui pullulent d’avis négatifs et de tentations pour nous faire échouer.

Comment vaincre ces démotivateurs ?

Tu trouveras la réponse avec mes 7 pensées pratiques pour les dompter.

« L’enfer c’est les autres »

Cette citation tirée du livre « No Sucre » de Nicole Mowbray résume entièrement la difficulté de manger sain et de prendre soin de soi dans la société.

(Je me suis inspirée de ce livre – que tu peux retrouver ici – afin d’écrire cet article, certaines idées et pensées sont d’ailleurs tirées de l’expérience et des rencontres de Nicole Mowbray)

Qui sont les démotivateurs ?

Les démotivateurs se distinguent en 2 groupes.

Groupe 1 : les proches et amis que tu fréquentes tous les jours et qui interviennent intimement dans ta vie. Ils ont une influence directe.

Groupe 2 : les collègues (qui ne sont pas forcément tes amis), la famille éloignée (que tu ne vois qu’une fois l’an) ou encore les étrangers qui se permettent quand même de te donner leurs avis.

Tu peux les reconnaître selon différentes circonstances :

  • « Ah tu es au régime !!! »

dit le démotivateur JUGE (que j’appellerai Alice Nevers) qui ne réussit pas à faire comme toi.

Une réaction étonnée et gênée de la part de certains proches ou amis quand ils voient ton assiette équilibrée.

Oui Madame La Juge, car manger sain et bien revient à être au régime, il est inconcevable qu’une personne désire juste s’améliorer et prendre soin de son corps et de sa santé. Il faut absolument se justifier, avoir une raison. N’aies pas peur de détruire les critiques génantes ! (en cliquant ici : http://lesbelleboss.com/comment-detruire-des-critiques-blessantes-en-5-pensees/ )

Le démotivateur juge qui ne comprend pas que manger sain c’est vivre bien
  • « La vie est courte, vas-y, fais-toi plaisir, profite de la vie !»

dit le démotivateur CULPABILISATEUR (que j’appellerai Columbo) qui rajoute une cuillère dans ton assiette et te fera passer pour le gaspilleur de service si tu ne finis pas ton assiette.

Il vise à te donner ce sentiment de culpabilité, à te sermonner au lieu d’encourager. C’est fou ! À Los Angeles on applaudi les personnes qui décide de manger healthy, plus sain et équilibré. Dans la culture européenne, on accuse ces mêmes gens de ne pas profiter de leur vie car ce n’est pas normal de s’éclater à manger sain. Je t’invite à ne manger aucun aliment sucré pendant 1 semaine et d’observer l’attitude de tes proches.

  • « T’es chiant(e), tu ne sais pas t’amuser »

dit le démotivateur FÊTARD (que j’appellerai Sue Ellen) qui veut boire et t’incite et harcèle pour que TU boives avec lui.

Il te donne l’impression de gâcher la fête, d’être le trouble fête car tu gâches le plaisir des autres …. en fait, tu gâches son plaisir et tu ne valides pas son choix d’inonder son corps de glucose. Autrement dit, tu l’obliges à un examen de conscience qu’il ne souhaite pas. Tu le places dans une position inconfortable car il sait qu’il devrait faire comme toi. Pour se déculpabiliser, il emploiera tous les moyens pour te faire céder.

Réussir malgré la jalousie des autres
  • « Tu manges sain et tu es toujours aussi enrobé ! Je ne pense pas que ça marche »

dit le démotivateur PÉTASSE (je n’avais pas d’autres mots, tu peux proposer un nom en commentaire). Il ne sert à rien si ce n’est : te plomber le moral. Regardes bien cette personne et demandes-toi si tu voudrais être comme elle : aussi méchante … non, ce n’est vraiment pas un exemple. Alors pourquoi tu la laisses influencer ton moral ? Souris et dis « tant mieux ».

Les efforts pour sortir d’une mauvaise habitude sont mal perçues et mal accueillies. Tu peux facilement te laisser influencer par les remarques et attitudes et te demander si tu n’as pas fait le mauvais choix. Tu auras cette mauvaise impression de trahir les gens et d’être mis de côté car tu ne correspondras pas à la norme.

Les gens se permettent de critiquer sans accepter les critiques. Si tu pointes ton doigt sur leurs propres excès en leur demandant :

« T’es-tu déjà demandé pourquoi tu trouves une forme de récompense dans les aliments gras, sucrés et hyperglucidiques ? »

Sans sucre ? Et alors ?

Tu plomberas automatiquement l’ambiance. (Oui, je te le confirme : les autres ont droit de critiquer, pas toi !)

Tu seras automatiquement vu comme le méchant de service : Effet garanti ! Ils auront plus tendance à respecter le choix d’une personne végétarienne qui prendra un camembert pané.

Il faudra quand même être indulgent. Ces personnes critiquent car elles ont peur du jugement. En refusant leurs propositions ou en mangeant sain, tu les obliges à se rendre compte de ce qu’elles ne font pas ou devrait faire, elles culpabilisent et ne veulent pas ouvrir les yeux. Tu réussis là où elles ont échoué.

Et pour finir, j’ajouterai :

les jugements négatifs et tentatives de sabotage émanent rarement de ceux qui ont réussi !

Des amis pour réussir !

Pourquoi faut-il les vaincre ou dompter ?

Pour réussir, tu as besoin d’énergie positive.

Tu es la moyenne des gens qui t’entourent. Et si tu acceptes d’être entouré de personnes toxiques, démotivantes et négatives, tu te condamnes, malgré toi, à être tôt ou tard démotivant et négatif.

Quelque soit ton projet, tu acceptera l’échec avant même d’avoir commencé.

Tous les démotivateurs ne sont pas à mettre dans le même panier !

Le plus dur sera de dissocier les personnes qui s’inquiètent et qui veulent t’aider, malgré elles, des véritables poisons humains.

Amener son dessert allégé permet d’éviter des situations embarrassantes

En changeant certains s’éloigneront et d’autres se rapprocheront.

Les personnes positives qui veulent te comprendre et te garder dans leur vie, resteront, les autres ….

Petit à petit, tu t’entoureras de personnes qui respirent la santé et le bien-être. Pour commencer, abonnes-toi à ma newsletter 😉

Mon succès est dans mes pensées !

Des phrases, des pensées qui pourront t’aider selon les circonstances, n’oublie pas de garder le sourire :

1) « J’ai l’impression que tu aimerais arrêter le sucre toi aussi, aurais-tu assez de courage pour le reconnaître et le faire ? » (no sucre – Nicole Mowbray)

 

2) « J’ai fait le choix de ce changement pour le moment, je n’ai pas envie de donner les détails car ce n’est ni l’heure ni le moment. Toutefois une prochaine fois, je veux bien en parler si ça t’intéresse sincèrement » (no sucre – Nicole Mowbray)

 

3) « Je t’aime bien tu sais, je vais t’expliquer franchement pourquoi j’ai décidé de changer mon alimentation : … »

Explique franchement ton point de vue (Si la personne est toujours négative, demande toi s’il n’est pas préférable de t’éloigner d’une personne qui ne se soucie pas de ton bien-être.

4) « Effectivement! (en réponse à une question posé) Au fait, j’ai vu …. »

Détourne la conversation en menant un autre sujet.

5) « Je t’accepte comme tu es, accepte moi comme je suis, maintenant si tu n’y arrive pas je pense qu’il est préférable qu’on s’éloigne. »

Un peu rude celle là ! Il y aura des moments où il faudra mettre les points sur les i.

6) « Tu as une vie, j’ai une vie, ce soir j’aimerai me détendre pourrait-on parler d’autres choses ? »

 

7) «  …. »

Ne pas répondre, accepter le malaise ou poser la question :

« J’ai l’impression que tu souhaites me mettre mal à l’aise, est-ce le cas ? Si ça l’est, pourquoi ne veux-tu pas que je prenne soin de moi ? »

et accepter de passer pour la peste de service.

Craquer n’est pas échouer !

Craquer fait du bien !

Mes amis et ma famille ont accepté mon virage alimentaire (qui va parfois à l’encontre des leurs). Ils m’encouragent (pas tous) et respectent mes choix. Bien sûr, j’ai parfois quelques moqueries, rien de bien méchant, car ils vont me chercher mon eau gazeuse et prennent bien soin d’y ajouter une  rondelle de citron. C’est dans ces moments que je sais qu’ils sont mes amis !

Bien sûr la pression sociale m’a déjà faite craquer. Inviter à un évènement où l’hôte ne cherche que ton bien être et t’invite à manger son gâteau spécialement fait pour toi … très dur de refuser !

« La nourriture est l’un des ciments des relation sociales » Amande Hills

Tu vas forcément craquer, il ne faudra pas se démoraliser, ni se décourager. Tu as le droit de dévier, de temps en temps, de route ! Et tu as le droit de les faire baver, notamment avec de délicieuses recettes healthy (que tu peux retrouver en cliquant sur ce lien : http://lesbelleboss.com/une-journee-detox-saine-et-gourmande-dans-mon-assiette/)

Le plus important est de savoir se rattraper et d’avoir des habitudes alimentaires saines et équilibrées qui te donneront plus d’énergie et de bonheur.

☀︎☀︎☀︎ Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout, j’espère qu’il t’a plu ! ☀︎☀︎☀︎

Si tu penses qu’il peut aider un de tes proches, AIME-le immédiatement et PARTAGE !

Mange sain et épanouis-toi bien !

♥ Au plaisir de t’aider ♥

Jennifer

—-

Pour être facilement averti quand je publie un article, aime ma page, il suffit de cliquer ici ⤵️