Quand tu arrêtes le sucre ou que tu te trouves en pleine détox, il y a comme une fierté de se dire : “Moi, je mange des desserts sans sucre !”. Jusqu’à ce que quelqu’un te prouve par A+B … que tu as tout faux ! (La loooose !) Bref, on ne perd pas son sang froid, on respire et on lit bien cet article sur les desserts sans sucre et sans lactose pour ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs 🙂

Quelles sont les 17 erreurs à éviter quand on veut manger un dessert sans sucre et sans lactose ?

Dessert sans sucre et sans lactose : le meilleur moyen de céder à la tentation !
Dessert sans sucre et sans lactose : le meilleur moyen de céder à la tentation !

1/ C’est une erreur de n’avoir d’yeux que pour les marchés bio.

Certes, vous aurez tout le loisir de préparer des recettes de desserts faits-maisons à base d’ingrédients sains et équilibrés … si vous faites vos courses dans des marchés bio.

Cependant, les supermarchés recèlent aussi de bons produits. La clé : choisir uniquement les bons produits.

2/ Oublier de lire attentivement l’étiquette des produits dits sans sucres.

Les desserts tout prêts en rayons de pâtisserie comme les gâteaux peuvent afficher des étiquettes sans lactose et sans sucre … mais ils peuvent contenir d’autres ingrédients cachés dans leurs compositions.

C’est par exemple le cas : des desserts avec des coulis, ou de la gélatine… qui requièrent pour certains, des compositions en fruits plus ou moins prononcés.

Dessert sans sucre à base de coulis
Dessert sans sucre à base de coulis

3/ Penser qu’il faut foncer tête baissée vers tous les desserts aux fruits.

Les compositions en sucre de ces desserts peuvent varier en fonction du type de fruit choisi et de la taille de la portion. Or, ce genre de détail est rarement spécifié sur l’étiquette d’un produit. Sur les étals, il est important d’apprendre à bien diversifier les desserts à haute teneur en fruits.

Il y a des fruits plus sucrés que d’autres. Alors, si vraiment vous n’avez pas le choix, et que vous voulez manger occasionnellement des desserts à l’extérieur, le mieux serait d’orienter vos recherches vers les desserts contenant des fruits à très faible indice glycémique.

Dans le top 11 des fruits les moins sucrés, vous avez :

  • le melon
  • la mûre
  • la prune
  • le kiwi
  • le citron
  • la mandarine
  • la pastèque
  • la groseille
  • la fraise
  • la framboise
  • l’abricot
La pastèque est un fruit peu sucré.
La pastèque est un fruit peu sucré.

4/ Croire que toutes les confitures se valent quand on veut préparer un dessert.

Nombreuses sont les personnes adeptes de confiture dans leurs desserts et dans leurs petits déjeuners. Ici encore, il n’est pas évident pour un nanti de faire la différence entre les différentes marques de confitures.

Ainsi, un critère de taille devrait interpeller votre curiosité : le pourcentage en fruit ! Ce pourcentage définit en clair, la teneur en fruit du pot. On raisonnera en toute logique en disant que :

  • plus ce pourcentage est élevé
  • moins la composition en sucre du pot de confiture sera élevée.

5/ Penser que tous les laits végétaux ont tout bon.

Qu’on se le dise : « il y a laits végétaux et laits végétaux ». Dépendamment de votre choix, vous pourriez être confrontés à différents choix de laits végétaux. Encore faut-il savoir lesquels choisir. Vous vous êtes décidés à concocter un délicieux dessert sans sucre et sans lactose pour vos enfants et on est tous tentés d’acheter des laits végétaux en rayon.

C’est tendance ! Un lait végétal fait-maison fera tout aussi bien l’affaire !

6/ Bien vérifier que les recettes de desserts trop riches ne cachent pas du lactose.

En misant sur des desserts fourrés ou ultra-crémeux, vous pouvez être sûrs qu’il s’agit d’un dessert renfermant soit une quantité élevée de lactose, soit moult quantités de sucres ajoutés !

Les nutritionnistes privilégient au mieux, les desserts simples avec un seul ingrédient du fait qu’ils comportent moins d’huiles de palmes et moins d’épaississants.

Chou à la crème : à bannir !
Chou à la crème : à bannir !

7/ Mettre de côté les nectars qui contiennent bien plus de sucres que la plupart des jus !

En dessert, nous sommes souvent habitués à vouloir donner le meilleur à nos enfants, en leur proposant des jus de fruits riches et variés, à l’exemple des nectars. Hormis le nom ultra-stylisé de ce type de produits, on semble oublier que les nectars ne renferment qu’une quantité infime de fruits.

8/ Penser à bien vérifier si les desserts étiquetés au miel le sont vraiment.

Vous avez bien vérifié que le dessert de type gaufre ou biscuit ne contient pas de lactose, mais qu’il contient du miel ? Lorsqu’il s’agit de dessert, tout ne peut être désigné comme… du miel.

En effet, en dépit de l’étiquetage « miel », nombreuses sont les marques qui le remplacent par du sirop de glucose et fructose, jugés bien moins chers et plus rentables à produire, mais qui sont au final, de véritables bombes à retardement pour la santé.

9/ Faire très attention aux desserts sans lactose et aux chocolats.

Certes, il n’est pas donné à tout le monde de faire des préparations à base de chocolat. Pourtant, c’est ce qu’il y a de mieux. Encore faut-il faire la différence entre les taux en sucre de chocolat.

Si vous surfez dans le registre des desserts en cacao, misez davantage sur les cacaos amers « spécial cuisine ». Vous aurez ainsi plus de chance d’éliminer le lactose et le sucre avec ce genre d’ingrédient.

Gâteau gourmand au chocolat sans sucre et sans lactose.
Gâteau gourmand au chocolat sans sucre et sans lactose.

10/ Garder un œil sur les desserts sans sucres que l’on trouve dans les rayons bébés.

Vous avez parfois le sentiment que la plupart des petits pots sucrés renferment une kyrielle d’ingrédients cachés ? Cela dépend des marques. À vrai dire, nombreux sont ceux qui privilégient les :

  • mixtures aromatisées d’eau
  • fruits aux provenances souvent inconnues
  • additifs en tous genres…

… or, il est préférable d’opter pour des petits pots avec une liste courte d’ingrédients comme celles des desserts de marque bio pour bébés.

11/ Bannir tout ce qui a attrait aux fromages dans son régime alimentaire.

Manger un dessert sans lactose est une bonne chose. Toutefois, ceux qui aiment du fromage en dessert seront ravis d’apprendre que certains fromages affinés de plus de 6 mois comme :

  • la mimolette
  • le gouda
  • l’édam
  • le comté

… sont conseillés pour éviter les carences. En effet, ils ne renferment que très peu de lactose, voire des traces.

12/ Penser que tous les desserts étiquetés « sans lactose » ne contiennent pas de lait.

En plus d’être chers, sachez que vous n’êtes pas obligés d’acheter des desserts spécifiés « sans lactose » vu que ces produits renferment en général moins de 2 % de lactose (la quantité minimale tolérée par les personnes intolérantes au lactose), mais qu’en plus, ils renferment aussi de la lactase.

Mieux vaut se tourner vers des substituts laitiers naturellement sans lactose à l’exemple des dérivés de soja et autres variantes de laits comme le tournesol, l’amande ou le riz.

13/ Fuir autant que possible les desserts pour bébés aux formules enrichies.

Le poids de l’argumentaire avec des étiquettes de desserts enrichis en calcium pour certains, ou encore en vitamine D pour d’autres, cela vous rappelle quelque chose ? Qu’à cela ne tienne, ces desserts tout-fait peuvent contenir pour certains, une quantité élevée de sucre et de lait, alors que leurs intérêts sont moindres.

Nos bébés méritent le meilleur de cette terre.
Nos bébés méritent le meilleur de cette terre.

14/ Faire en sorte de supprimer le beurre de ses desserts sans sucres.

Une manière peu connue d’un régime sans lactose consiste à intégrer du beurre dans ces desserts. En effet, un régime sans beurre ne signifie aucunement faire une croix sur les desserts à base de beurre !

La méconnaissance du beurre fait que l’on rate beaucoup d’opportunités gustatives en le bannissant de nos desserts. Il faut comprendre que lors de sa fabrication, la qualité totalité du lactose est décomposée. À défaut, si vous avez peur, misez sur les beurres clarifiés, qui ne contiennent ni caséine ni lactose.

15/ Favoriser un régime exclusifs à base de desserts lights et sans sucres !

Pour ceux qui adorent les desserts lights, ceci s’adresse à vous ! Ces desserts comprennent généralement un ingrédient secret : « l’aspartame » qui est censé remplacer le goût du sucre.

De nombreuses études ont révélé que cet édulcorant artificiel comprend un indice glycémique deux fois plus élevé que le sucre : bref, tout ce qu’il faut pour favoriser un début de diabète à long terme.

16/ Consommer des jus de fruits en trop grande quantité.

Vous aviez déjà entendu ici et là que les thés glacés, boissons énergétiques et autres sodas regorgent de sucre ? Et bien, sachez qu’une consommation élevée de jus de fruits est aussi loin d’être anodine.

Les fruits contiennent du fructose naturel, qui, absorbés en quantité, peuvent favoriser des problèmes métaboliques comme l’hypertension, l’obésité… Le mot d’ordre : évitez les excès !

Jus de fruits détox ! Pas trop quand même !
Jus de fruits détox ! Pas trop quand même !

17/ C’est une erreur de penser qu’il faut éviter le sucre et le lait à vie…

Pratiquer l’éviction à vie du sucre et du lactose dans vos desserts comme dans votre alimentation à long terme ne guérit aucunement une intolérance au lactose. Pourquoi ne pas vivre cela comme une période temporaire, qui vous permettra de vous reconstruire grâce à la réintroduction peu à peu de sucre et de produits laitiers aux qualités premium ?

Merci d’avoir lu cet article, jusqu’au bout, j’espère que ces conseils t’ont plu.

Lequel t’a le plus marqué ? Dis-le moi en commentaires !

Et si tu as un petit secret culinaire à partager, n’hésite pas à le partager.

Si tu veux te lancer dans cette aventure du corps bien portant, commencer à arrêter le sucre et que tu ne sais pas par où commencer ? Je t’invite à regarder cette vidéo qui te donnera des idées : http://bit.ly/2D2xNjF

À bientôt !

Jennie Léonie – Sans sucre et sans lactose pour vivre vrai et cartonner.

Sans sucre et sans lactose pour vivre mieux et cartonner
Clique sur l’image pour commencer à arrêter le sucre et le lactose !